Elections Sénatoriales 2011
JPEG - 11.2 ko

Depuis 2001, chacun a pu constater que la démarche de JL MASSON est en rupture radicale avec les errements du passé.

Une rupture avec une époque, où beaucoup de sénateurs ne donnaient plus signe de vie dès le lendemain des élections sénatoriales et attendaient neuf ans pour se réveiller à la veille des nouvelles échéances.

Pour l’avenir, Jean-Louis MASSON restera bien entendu fidèle à sa façon d’œuvrer sur le terrain et d’assumer son travail parlementaire, à savoir :

- être en permanence au côté des maires et des élus municipaux et prendre en compte les réalités concrètes en rendant visite à chaque commune ;

- informer régulièrement les municipalités par la lettre parlementaire « Moselle Avenir », par des mails d’information et par des courriers d’actualité ;

- s’impliquer activement dans le travail parlementaire au Sénat (interventions en séance publique, propositions de loi ou de résolution, questions écrites …).

  lire la suite  

Jean-Louis MASSON

Il dit ce qu’il pense
et il fait ce qu’il dit.

Pour l’avenir, le programme du sénateur Jean-Louis MASSON s’intègre dans la logique des neuf années de mandat écoulées. Ses priorités s’articulent autour de cinq axes forts :

- Le travail et la présence, tant au Sénat que sur le terrain
- Garantir les ressources financières des communes et leurs moyens d’action
- Interdire les cumuls abusifs et sanctionner l’absentéisme parlementaire
- Un parlementaire courageux aux convictions fortes
- Défendre la Moselle avec pugnacité et détermination

 
tous les communiqués et actualités du sénateur Jean Louis MASSON
 
Article posté le 9 janvier 2018
Classement des députés lorrains : Un bilan à relativiser
Le classement des 21 députés lorrains (R.L. du 9 janvier 2018) peut interpeller les Mosellans. En effet, aucun des neuf élus mosellans ne figure dans les trois premiers ; par contre, les cinq derniers du classement sont mosellans. Ce constat doit cependant être nuancé dans la mesure où plusieurs critères sont très discutables. Ainsi prendre en compte les députés cosignataires (...)

  lire la suite